230

Ian (5 ans) me montre sa dernière création en Lego.

Ian : Tu sais ce que c’est ?
Moi : Facile, c’est une navette spatiale.
Ian : Mais non ! C’est pas une navette spatiale, c’est un véhicule imaginaire !

229

Écoute-moi quand je te parle
On t’appelle aujourd’hui Judith
On dit
Jeune déesse aux cuisses accueillantes
Mais demain n’est pas loin
Où l’on dira
Tiens voilà Valériane
Vieille peau pleine de souvenirs
Écoute-moi enfin quand je te dis
Le défunt roi du Honduras
N’a jamais lu ni ne lira Duras
Écoute-moi un peu mignonne
Allons voir si la rose
Et vite

 

228

3

Plus rien à faire à Moscou et le rouble s’effondre
Nous apprenons que l’Étoile et la Belle Poule croisent au large de Saint-Pétersbourg
Calaferte ira y faire un tour on ne sait jamais
Et rien de plus vrai on ne sait jamais
Jamais vraiment
On n’a pas idée non plus de l’ampleur de ce qu’on ignore
On imagine seulement que c’est colossal

Imaginer c’est ce qu’on fait de mieux mon vieux
Me dit Pessoa dans le train pour Paris
Le chemin de fer est long donc le train est lent
Par conséquent on a le temps
Alors pendant que Plotin commente la prière de Saint-Éphrem
Rimbaud rédige un hommage à la vie longue de Michel-Eugène Chevreul
Quant à moi je me sens soudain seul
Éloigné de celle que j’aime

Combien de douanes où déclarer
Non je n’ai rien à déclarer
De tous les êtres de la nature
C’est l’humain le plus lent aux frontières
Le seul qui possède un passeport

Aucune nouvelle de Jerry Cornelius

227

« Je suis né à Paris un 25 décembre, de parents portugais, catholiques pratiquants. Du fait de cette date emblématique, j’ai été à deux doigts de m’appeler Jésus. Mais une de mes tantes a expliqué à mes parents que ce prénom n’était pas fait pour faciliter mon intégration en France. Mon père ne voulait pas céder. Ma mère était plus flexible. Finalement, c’est une autre tante qui a trouvé la solution : Jésus serait mon deuxième prénom. Mon troisième prénom, c’est Marie : c’est-à-dire le prénom de ma mère, mais francisé. Et mon quatrième prénom, c’est celui de mon père. Francisé aussi, bien entendu. Donc  Joseph.

– Ce qui fait Jésus Marie Joseph… Pas facile, certes. Mais quel est votre premier prénom finalement ?

– Noël. »

226

Or je n’ai pas écrit hier. Et rien ne justifie cette négligence. Je m’en excuse donc platement auprès du lectorat attentif, sensible et bien élevé qui par ma faute, ma très grande faute, a connu hier les affres de la vaine attente et des espoirs déçus. Je demande pardon.

Certains seront étonnés et jugeront ce mea culpa exagéré mais c’est pour moi une question de respect.

Et puis d’une pierre deux coups.