286

Et c’est seulement le lendemain, c’est-à-dire le 25 mars, que l’auteur comprit qu’il avait été victime d’un glissement spatio-temporel.

Cette altération locale du champ quantique est imperceptible pour le commun des mortels. Seul un blogueur expérimenté peut la déceler car, lorsque les ondes gravitationnelles du champ quantique reviennent à leur état normal, le blogueur découvre que son blog est resté vierge la veille. La plupart du temps, les lecteurs attribuent cette absence de post à la paresse ou à la négligence du blogueur, et le phénomène passe inaperçu. Heureusement, certains blogueurs se distinguent par leur sens inné de l’éthique. Ce sont eux qui tirent la sonnent d’alarme.

Dans ce contexte, nous ne pouvons que saluer l’initiative du gouvernement qui s’est engagé à mettre prochainement un numéro gratuit à la disposition des blogueurs souffrant d’un stress post-traumatique, conséquence d’un glissement spatio-temporel.

(En ce qui me concerne, je dispose d’une amulette qui me protège efficacement des pénibles conséquences de ce genre d’accident quantique.)

285

« Trop, c’est trop ! » s’était-il exclamé.

Et comment lui donner tort ?

S’il avait dit « trois, c’est trop !», on aurait encore pu lui opposer que, non, trois, c’est bien ; trop c’est quatre.

Mais il avait bien dit « trop, c’est trop !»… Imparable.

284

Pauvre fille, ses longs cheveux ne cachent pas sa disgrâce. La nature fut cruelle, à tout le moins distraite, quand du lynx elle lui donna non pas les yeux mais les oreilles.

283

Sauf erreur de ma part, et si je me fie à un faisceau d’indices concordants, c’est la première fois sur ce blog que nous arrivons au post numéro 283.

Je reste prudent toutefois et continuerai mes recherches jusqu’à être en mesure de produire un rapport officiel étayé par des preuves scientifiquement irréfutables.

D’ici là, je vous demande d’être confiants et surtout patients.