306

On m’avait signalé la présence d’un « escalier qui monte au cinquième » et, effectivement, je l’aperçus, dans la pénombre, au moment où j’entrais prestement dans l’ascenseur.

Quelle ne fut pas ma surprise, quelques secondes plus tard, lorsque les portes automatiques s’ouvrirent sur le cinquième étage : l’escalier m’avait précédé. On ne m’avait pas menti, il était diablement rapide.

Je sortis sans faire de bruit et parvins à le semer dans le couloir.

304

Il n’est pas rare de ne pas trouver l’équivalent exact d’un mot ou d’une expression d’une langue à l’autre. Quelque chose en trop ou qui manque dans la traduction proposée par les dictionnaires, une nuance, un détail, un poil, un chouia.

Eh bien, aussi farfelu que cela puisse paraître, il semble bien qu’une partie de la réalité loge justement dans ces interstices qui séparent une langue de l’autre.

Certains chercheurs parmi les plus audacieux vont plus loin et n’hésitent pas à avancer l’hypothèse selon laquelle on trouverait de la réalité entre les mots d’une même langue.

302

N’est-il pas déroutant, cet homme qui ne permet pour rien au monde que l’on doute de son libre arbitre, le défendant comme son bien le plus précieux et le plus naturel, alors même qu’il trouverait dans son absence l’excuse imparable à la médiocrité de sa vie…