215

Rien de plus agaçant que ces gens qui se vautrent avec un plaisir aussi bruyant que désinhibé dans l’expression de ces défauts mêmes que l’on réprime en soi au prix d’une terrible frustration que seul le plaisir de snober ces ploucs pourrait compenser, tentative vouée à l’échec du fait même de leur manque total de conscience et d’éducation, ce qui ne fait que redoubler notre frustration et notre désarroi face à l’injustice qui semble gouverner ce monde de merde.